Électeurs, électrices, élections 2026

( en rédaction 24/7, 21 janvier 2023 )

Au Québec, en mai 2018, quatre partis politiques ont signé une entente à l’effet que celui d’eux qui serait porté gouvernement y changerait le mode de scrutin pour 2022.

Élue largement majoritaire, la Coalition Avenir Québec, CAQ, a déposé comme convenu un projet de loi, le Pl °39 : Loi établissant un nouveau mode de scrutin.

Des consultations particulières et des auditions publiques ont été tenues fin janvier et début février 2020 sur ce projet. Quarante-cinq mémoires ont été déposés à la Commission des institutions par des experts invités, des volontaires et des associations étudiantes, féministes ou syndicales.

Le principe d’un changement de mode de scrutin a été adopté par les partis signataires en septembre 2020 ou 21 mais l’opposition officielle, le Parti libéral du Québec, comme opposition officielle a voté contre. Par la suite, le projet n’est pas passé à l’étude article par article en Commission des institutions et il n’est pas revenu au feuilleton après la réélection de la CAQ.

Je désirais un nouveau mode de scrutin; à l’examen des mémoires soumis à la Commission des institutions sur le Pl °39, peu d’intervenants en étaient satisfaits. Personnellement, j’ai estimé que c’était un marécage où s’enliser, échanger quatre trente sous pour 1,02 $, un cataplasme sur une jambe de bois et une patate brûlante qu’il aurait été fou de ne pas recracher, d’abandonner l’idée d’avaler; ce faisant, au risque de choquer une minorité de proches collaborateur/es ou de satisfaire quelques intellectuel/es.

J’envisage maintenant une réforme électoral beaucoup plus large : parité homme/femme, parité jeunes/ainé/es dont les moins de 18, sinon les parents, passage du principe une personne un vote à celui d’une année d’espérance de vie un point législatif, passage de l’élection générale en fournée à l’élection échantillonnée en continue.

À ce lien, vous trouverez un aperçu de l’évolution de mes pensées que je prend plaisir à transmettre.

Frais du jour et moins