Oyez ! Oyez ! Élection en Arthabaska.

Électeur/es, électrices, élections, … au risque de faire un Maurice Duplessis de moi-même.

Sous mode de scrutin en force en 2018 et qui le sera encore le 3 octobre prochain, contrairement à l’Entente signée en mai avant la campagne électorale par la CAQ, le PQ, QS et le PVQ mais pas le PLQ, tous les votes valides en Arthabaska ont été comptés soit 41 465 sur 60 808 électeur/es inscrit/es.

Pour l’élection du premier ministre et celle du député en Arthabaska, ont suffi les 5 215 votes à William Champigny-Fortier pour seuil et les 5216 premiers à Éric Lefebvre pour dépassement donc victoire. Ça fait un total de 10 431 sur les 42 356 votes exercés, soit 24,6 %; sur 60 808 électeur/es inscrit/es, ça fait 17,2 %. Pour une population de 76 835 gens du pays en 2016, ça fait 13,6 %. Comme réalisation du principe une personne un vote, le Grand-Mon’oncle trouve pas ça fort !

Sous mode de scrutin CRPP, C pour circonscription, R pour région P pour province ou mieux, pays, et second P pour préférentiel, 100 % des Arthabaskien/nes seraient représenté/es à l’Assemblée nationale soit par l’élu/e de la circonscription, soit par un/e ou des collègues d’un parti perdant dans la même région administrative, sinon par un/e ou des collègues d’un parti perdant en l’État.

Éventuellement, en raison des changements climatiques sur la Terre-Mère attribuables à l’empreinte humaine, un poids politique personnel proportionnel à son espérance de vie plutôt qu’unique en vertu du principe une personne un vote serait attribué à chaque citoyen/ne. L’élu/e aurait pour poids législatif à l’Assemblée nationale la somme de ces poids personnels.

Sous ce changement de principe par exemple, une personne de 22 ans aurait 60 points législatifs et une de 60 que 22. En somme, faire porter la volonté populaire du vote sur l’espérance de vie, environ 82 ans et en montée plutôt que sur une période d’une dizaine d’année. Je suis conscient que j’écris ça au risque de faire un Jules Verne de moi-même plutôt qu’un Justin Trudeau.

Je souhaite que Climat Québec se fasse le promoteur de ce nouveau mode de scrutin en développement; faut dire. Le mode préférentiel fait que ce qui se ressemble s’additionne au lieu de se diviser.

Je signale que l’Assemblée nationale a adopté le principe d’un changement de mode de scrutin le 8 octobre 2020. La Covid-19 a eu préséance pour une suite que la CAQ n’a pas gardé à son CONTINUONS.

ÉVOLUONS.

La force du mental !

Exprimez-vous

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s