Projet de lettre ouverte à Martine Ouellet, cheffe de Climat Québec

30 avril 2022

J’ai bien aimé ce que j’ai vu et entendu samedi le 23 avril, lendemain du jour de la terre : une centaine de personnes plutôt que 25 et réalisation complète de l’ordre du jour tel que prévu, malgré la Covid-19; merci M. le président d’assemblée.

Je ne vous avais pas revu en personne Madame depuis la Korrigane, Brasserie dans St-Roch à Québec, 2016, votre candidature à la chefferie du PQ, la deuxième. Vous aviez été fort efficiente auprès d’électeur/es, vue la hauteur de la concurrence. Il y a de moi dans le graphique, parmi les  1 186 dons au montant de 79,639 $ le 10 octobre 2016.

à la course précédente, mai 2015, je n’ai pas d’image du financement mais de l’accroissement des foules au site des candidat/es. Bernard Drainville s’était retiré vers le 28 avril. Le négatif à l’image est pour montrer qu’avec les rangs, il vaut mieux se rapprocher de un.

Samedi matin dernier, je ne savais pas à quoi m’attendre. J’ai été très heureux d’y voir en personne et entendre Stéphane Rouillon, expert en modèles de scrutin, exposer son mode SPPA, pour stable, préférentiel, proportionnel et acirconscriptif, qui date de 2002 (l’année de décès de Jean-Paul Riopelle); je me serais préparé et j’aurais mieux fait au micro, avoir su.

La bouchée à avaler était immense, même découpée en trois; j’ai mis des heures sur des semaines à mastiquer et je n’ai pas fini de mâcher. Imaginez les membres fondateurs qui en étaient à la découverte. L’électorat prochainement ? Pourquoi pas ! Pour exposer et expérimenter d’ici octobre, la section Opinion dans Le courrier du Sud, c’est gratuit ? Manon écrirait gratis, si je me fie à Verville à À la semaine prochaine..

Je trouve que son modèle, faisant appel éventuellement à un vote pondéré à l’Assemblée nationale, est paradigmatique; c’est la terre qui tourne sur elle-même à chaque jour au lieu du soleil qui se lève et se couche. Il m’a inspiré un système électoral paritaire à 40-60, vers 50-50 sur une dizaine d’années. Au projet de nouveau mode de scrutin, la volonté était la stabilité, la régionalisation et à peine de proportion. La parité s’est ajoutée suite à plusieurs mémoires d’intervenant/es. Parité à 40-60 accomplie en 2018, 50-50 s’en vient en 2030 ! près de 60-40 en 2038 ? Équipe autonomiste, au secours !

Je suis heureux de l’adoption, sauf par le PLQ et Guy Ouellette, du principe d’établir un nouveau mode de scrutin. Je félicite Équipe François Legault pour l’abandon du mixte compensatoire offert au Pl °39. C’était un marécage à laisser mourir au feuilleton et le mixte compensatoire à retirer du programme de la CAQ. Le PLQ avait abandonné ce mode vers 2010, faute de consensus. Le progrès était me semble de passer au vote fractionnel ou fractionnaire, deux formes proposées de vote pondéré à l’Assemblée nationale. Que de meilleur/es élu/es s’emparent du sujet et en fassent une raison de justice et de fierté pour les électeur/es Québécois/es de toute allégeance ! Dans son mémoire à la Commission début 2020, la DGEQ m’a semblé disponible et ouverte à un mode qui fait passer les électeur/es et les candidat/es avant les partis.

Je suis donc très satisfait du résultat du vote sur les trois propositions de Stéphane malgré l’Urgence, la question demeure ouverte à la concurrence ou à la coopération. À ce sujet, j’ai recueilli, mis en un tableau et publié sommairement sur mon blogue les états financiers de partis politiques. Celui du Parti nul est fascinant ! près de 100 mille $ d’actif net en 2020. Le CPQ, Citoyens au pouvoir du Québec chercherait à se fusionner et ÉA, Équipe autonomiste ont un chef provisoire.

Étant donné l’Entente de mai 2018 pour octobre 2022, en 2021 j’ai imaginé d’un commentaire à l’autre à la Commission des institutions le mode de scrutin CRP pour circonscription, région et province ou pays. Tout vote y compte, les perdants comme les gagnants. Les votes aux candidat/es perdant/es auraient pesé de 2018 à 2022 à l’Assemblée nationale de leur 63 % contre le 37 % des gagnants. Ils seraient revalorisés dans des cagnottes régionales, sinon d’État, à l’accroissement par parti du poids politique de ses candidat/es gagnant/es, par région là où il y en auraient ou en l’État là où il n’y en aurait pas. Entièrement proportionnel ! Partiellement régional, que pour celles des 17 administratives où les partis ont obtenu au moins un/e élu/e. J’aime la réunion pragmatique des 17 en 4 ou 5 vice-présidence. Le Nord-du-Québec a été oublié à l’Ordre du jour.

Je connaissais l’oeuvre politique de Stéphane pour l’avoir découvert en 2020 suite à la lecture de son mémoire déposé aux consultations particulières et auditions publiques de la Commission des institutions. J’ai lu, analysé et commenté en deux tableaux les 44 autres mémoires et fait parvenir une dizaines de commentaires appréciatifs ou créatifs à la Commission; en principe, les partis avec élu/es à l’AN en ont été avisés: 8 CAQ, 4 PLQ, 1 PQ, 1 QS et Catherine Fournier. Huit, c’est disproportionné. j’ai reçu des accusés de réception pour les derniers. Mes commentaires sont étalés sur mon blogue à ce lien.

Au congrès, Jean Cloutier a proposé la formation d’une commission concernant un nouveau mode de scrutin. Devant l’Urgence, j’éviterais. Plutôt mettre l’électeur/e dans le coup en campagne électorale par l’offre d’une publication phare éclairante, fascinante.

Pour tout dire, Avant le Pl °39, je défendais l’idée d’un système électoral où le droit politique constitutionnel de vote à tout citoyen canadien ait une modalité d’exercice pour les moins de 18 ans. Devant l’Urgence, j’en suis maintenant à proposer que Climat Québec s’interroge sur la pertinence d’envisager le passage du principe une personne un vote qui date et n’incluait pas les femmes, à celui d’une année d’espérance de vie, un point législatif. Sous ce principe, une personne de 22 ans aurait 60 points, une de 72, 10. Une de 2 ans éventuellement, 80 points. Je crois que ça aiderait à ce que les générations laissent en le quittant non seulement le terrain de camping comme il était avant qu’il/les y passent mais toute la planète.

À notre service,

à celui d’une éventuelle République du Québec,

au plaisir,

Robert Lachance

En 2018, un électeur sur 49 619 dans Taschereau,

le même sur 567 483 en Capitale-Nationale, 

le même sur 6 169 772 en l’État du Québec et 

une personne sur 8,388 millions de gens, y.

Exprimez-vous

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s