Taux de participation, générale vs partielle.

À quoi s’attendre à l’éminente partielle dans Marie-Victorin ?

La participation aux partielles est ordinairement plus faible qu’aux élections générales, foi en la différence entre les tracés respectifs blanc et vert.

En octobre 2017, celle dans Louis-Hébert où a été élue Geneviève Guilbault à 52,4 % a été nettement exceptionnelle; de 16 % supérieure à la moyenne de la période 2014-2018, à hauteur des années 1989 – 2003 mais pas de celle de 1973 – 1981.

En décembre 2016 en Marie-Victorin, Catherine Fournier a été élue avec 52,49 % du vote contre 10 concurrent/es; le taux de participation a été de seulement 25,71 %.

En juin 2012 en LaFontaine où Renaud Blais, chef du Parti nul a fait son début, et Marc Tanguay élu pour le PLQ, le taux de participation ne fut que de 25,54 %.

En septembre 2007, à la partielle comptant Pauline Marois comme candidate où elle avait gagné avec 59,2 % du vote, la participation fut de 58,54 %.

Le 18 juin 1984, Pierre Nantel était de la partielle en Marie-Victorin. Il avait été défait par le libéral Guy Pratt.

À l’image, après 2008, la courbe blanche pour élections générales se relève, la verte pour élections partielles ne se relève pas, elle en reste à entre 35 et 40 %.

À quoi s’attendre d’autre qu’à tout !

Exprimez-vous

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s