Groupe 2 de prospect.es pour la présidence.

février

Pour sa candidature à la chefferie du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime a été inséré en cinquième place au groupe 1 de ce palmarès à une éventuelle présidence du Québec vers 2030. Ainsi, Françoise David est passée de dernière au groupe 1 à première au groupe 2. Philippe Couillard lui a cédé sa présence et sa couleur; il était en troisième position derrière Amir et Jean-François Lisée et en perte d’altitude mois après mois.

En raison de l’importance des écarts entre les figurant.es je ne m’attend pas à de changements au rangement cette année. Sol Zanetti continuera à réduire son écart de Véronique Hivon. Il et elle sont membres de la commission des institutions où pourrait être étudié article par article le projet de loi Pl °39, Loi établissant un nouveau mode de scrutin à l’automne ou l’hiver prochain.

Des rumeurs voudraient que Catherine Fournier songe à quitter la scène nationale pour devenir la prochaine mairesse de Longueuil. Ça pourrait redresser la trajectoire de sa foule.

janvier 2021

Je prospecte pour un président.e vers 2030; j’ai ajouté cette précision essentielle à l’image des mois précédents.

La vedette de janvier est la foule à la page d’Amir Khadir. Facebook a ajouté 1 195 à son solde d’abonné.es. Cette foule avait progressé le printemps dernier lors de la première vague de la Covid-19; elle bondit littéralement en janvier avec ses variants comme la ligne verte le laisse voir.

Sol Zanetti lui cède alors la première place qu’il occupait en décembre et se retrouve en cinquième en janvier, devant Philippe Couillard en recul de 24 mais derrière Jean-François Lisée en montée de 92, comparable à celles de Catherine Fournier 94  et de Véronique Hivon 109.

Pour la période du 31 janvier 2020 au 31 janvier 2021, le rangement demeure le même.

À demain pour le groupe 3 : en décembre, Paul St-Pierre Plamondon, Dominique Anglade, Geneviève Guilbault, Yves-François Blanchet, Sylvain Gaudreault et Frédéric Bastien.

Pour le groupe 1 : François Legault, Guy Nantel, Gabriel Nadeau-Dubois, Manon Massé, Catherine Dorion et Françoise David,

https://rjjyl.blog/2021/02/02/groupe-1-de-prospect-es-pour-la-presidence/.

décembre

Groupe 2.

Bonne année 2021, de la santé, du succès dans vos entreprises et les choses étant devenues ce quelles sont, le paradis avant la fin de vos jours.

Je répète, une charrue avance mieux avec des « beu.es » devant.

Chez les vétérans, revirement : La foule à la Facebook d’Amir Khadir qui était troisième à 46 532 fin décembre 2019 derrière celle de Jean-François Lisée à 47 209 et celle de Philippe Couillard à 47 323 se hisse première fin décembre 2020 à 48 527, un gain de 1995 abonné.es; réalisation surtout en avril et mai, la Covid 19 j’imagine. Ce fait remarquable se gagne mon admiration.

La foule Jean-François Lisée chute de 688, demeure cependant deuxième et connait exceptionnellement un gain de de 23 en décembre. Les mordus de politique ou Le Devoir ? La foule Philippe Couillard elle, chute de 845 et glisse troisième en décembre, 43 membres derrière celle de Jean-François; elle joue la normal.

Chez les personnalités politiques actives du groupe 2, la foule Sol Zanetti obtient le meilleur gain annuel, 5 631, devant celle Catherine Fournier, 4 411 et celle Véronique Hivon, 3 900. Plus l’on part de loin, moins il y a de plafond de verre comme pour les vétérans.

Note. « beu.es » pour boeufs, .es pour rendre évident que les fem.mes sont les bienvenues; j’ai trouvé qu’écrire vaches et boeufs ne faisait pas élégant. Beu comme dans Le Beu qui rit, cabaret à Montréal dirigé par Paul Berval, (1924 – 2004).

novembre

Sans vouloir changer de pertinence, je ne m’attends pas à ce que l’État du Québec devienne une république avant 7, j’écrirais plus 10 ans. Nous y aurions droit à choisir notre président.e par vote direct plutôt qu’un premier ministre par l’intermédiaire de volontaires en contrôle de partis politiques comme le permet la loi électorale actuelle.

Amir Khadir, Philippe Couillard et Jean-François Lisée auront proche 70 ans. C’est moins qu’actuellement Donald Trump, 74 ou Joe Biden, 78.  Du groupe 1, François Legault aussi, Françoise David environ 80. Les foules d’abonné.es à ces prospect.es régressent très lentement : hors de l’actualité peu d’abonné.es s’ajoutent et qui se préoccupe d’aller effacer un j’aime passé date. J’observe en vert qu’Amir Khadir en mars, avril, mai 2020 progresse exceptionnellement.

Les électeur.es pourraient aussi avoir droit d’élire un président par région administrative, que celles-ci deviennent des États comme le suggère le projet Liberté-Nation de Guy Bertrand ou demeurent des régions administratives. Le PL °39, loi établissant un nouveau mode de scrutin suggère plutôt la création de deux types de député.es, 80 député.es de circonscription et 45 député.es de région.

Pour un troisième mois d’affilé, Sol Zanetti est en tête du groupe pour le gain de foule du mois; en novembre 534, devant Catherine Fournier, 379 et Véronique Hivon, 62. Les gains mensuels précédents sont archivés sur mon blogue.

https://rjjyl.blog/2020/12/01/groupe-2-de-prospect-es-pour-la-presidence/

D’août à novembre, la foule à Sol est gagnante, celle à Catherine deuxième et celle à Véronique troisième devant celle d’Amir, de Jean-François et de Philippe.

———-

octobre

Groupe 3. Suite à l’élection de Paul St-Pierre Plamondon à la chefferie du PQ en première demie d’octobre, la foule d’abonné.es à sa Facebook, FAF, a beaucoup plus grandie, 2 402 que celle à Geneviève Guilbault, 1 525, Vice-première ministre et ministre de la sécurité publique.

Cette foule à vie, 21 561, s’est grandement rapprochée en nombre de celle de Dominique Anglade, 22 680, chef du PLQ dont le gain en octobre est plutôt modeste, 272, pas beaucoup plus grand que ceux d’Yves-François Blanchet, 222, Sylvain Gaudreault, 178, et Frédéric Bastien, 123. La FAF de Pascal Bérubé qu’on ne voit pas au graphique ici, maintenant à 20 569, s’en est approchée de 825.

Groupe 1. Pas de changement ici dans le rangement des protagonistes en octobre sur septembre. Le gain de foule de Paul, 2 408, vient s’insérer en quatrième place derrière celui à François Legault, 9 569, Manon Massé, 3540, Gabriel Nadeau-Dubois 3 263 et loin devant celui à Catherine Dorion. La FAF à Françoise David diminue comme d’habitude et celle à Guy Nantel pour une première fois sur la période au graphique.

Groupe 2. Pas de changement de rang non plus au groupe 2. À vie, la FAF de Sol Zanetti est à 26 264; elle ne risque pas d’être rattrapée bientôt par la FAF de Dominique 22 680; un jour peut-être par la FAF de Paul si sa montée rapide d’octobre dure. J’ai confiance.

La FAF de Catherine Fournier grandit assez plus que celle de Véronique Hivon en octobre, comme en septembre mais moins.

Chez les ex.es, je dirais que la FAF de Jean-François Lisée a connu un bon mois d’octobre, elle est presque positive; j’imagine sa contribution à Mordus de politique et ses articles dans Le Devoir. La FAF d’Amir Khadir se maintient à peine dans le positif ce mois-ci alors qu’elle grandissait de 183 en septembre. La FAF de Philippe Couillard diminue de 88; en septembre s’était de 75.

J’envisage un remaniement des prospect.es protagonistes pour novembre, l’élection à la chefferie du PQ étant chose du passé.

Septembre

Au groupe 2, Sol Zanetti arrache en septembre la première place, pas la tête de Catherine Fournier dont elle s’était emparée en août. Avec son 993 points, elle se distancie de Véronique Hivon qui a obtenu un substantiel 672. Amir Khadir détonne chez les exs avec un score positif de 183 devant ses collègues Jean-François Lisée et Philippe Couillard en perte comme d’habitude.

Bon mois d’octobre.

groupe 1.

groupe 3.

Mise à août

En août, au groupe 2 de mon palmarès Qui pour ? président.e !, Catherine Fournier se démarque, sa foule d’abonné.es se distance en nombre de celle de Véronique Hivon, loin dans ses miroirs, moins de celle de Sol Zanetti, trop loin pour être vu dans ses miroirs.

Catherine, Sol et Véronique s’approche lentement des trois vétérans loin devant, dans l’ordre de proximité Jean-François Lisée, Philippe Couillard et Amir Khadir.

En août, au groupe 2 de mon palmarès Qui pour ? président.e !, Catherine Fournier se démarque, sa foule d’abonné.es se distance en nombre de celle de Véronique Hivon, loin dans ses miroirs, moins de celle de Sol Zanetti, trop loin pour être vu dans ses miroirs.

Catherine, Sol et Véronique s’approche lentement des trois vétérans loin devant, dans l’ordre de proximité Jean-François Lisée, Philippe Couillard et Amir Khadir.

Les mois précédents de ce groupe sont archivés sur mon blogue RJJYL, y’a qu’à demander à Google.

——

Mise à juillet

Depuis décembre 2017, je note l’évolution du solde d’abonné.es à leur page Facebook de personnalités politiques du Québec; depuis septembre 2019, je mets en tableau et depuis quelques mois, je publie sur ma Facebook et j’archive sur mon blogue.

Je vous offre ici l’image de juillet dernier. Elle expose en graphique l’évolution du solde à vie d’un deuxième groupe de personnalités rangées en ordre descendant avec solde du mois de juillet : Amir Khadir -41, Philippe Couillard -98, Jean-François Lisée -41, Catherine Fournier 23, Véronique Hivon -56 et Sol Zanetti 49. Quatre des personnalités ont un solde négatif.

Ça joue serré entre les trois premiers. Le trait vert montre que sur la période, Amir a doublé Jean-François en bleu et Philippe en rouge en avril. Troisième du groupe en juillet 2019, Pierre Houde dirait qu’Amir est maintenant premier avec Philippe dans ses miroirs, Jean-François dans sa boite de vitesse.

Pour la même période, Françoise David est dernière au groupe 1 à 54 580 abonné.es derrière Manon Massé, Gabriel Nadeau-Dubois, Guy Nantel, Catherine Dorion et François Legault premier. Elle a gagné 142 abonné.es alors qu’Amir à 46 490 en a gagné 1 841. Jean-François Lisée est à 46 601; il sera panéliste à compter du 7 septembre à l’émission Mordu de politique à Radio-Canada ce qui pourrait l’aider à passer devant Philippe à 46 802.

Page de Jean-François Lisée.

À distance, Véronique évolue sensiblement au même rythme que Catherine. Les deux élues se rapprochent des trois vétérans en descente lente sauf Amir. Sauf un coup de théâtre en octobre où si Sylvain Gaudreault n’est pas élu le PQ aura besoin d’un.e élu.e pour occuper la fonction de chef du deuxième groupe d’opposition en lieu de la chefferie, elles mettront du temps à les rejoindre. Elles maintiennent presque la distance qui les séparent de Sol Zanetti plus bas.

Demain, publication du groupe 3 où progressent Dominique Anglade, Paul St-Pierre Plamondon, Yves-François Blanchet, Geneviève Guilbault, Sylvain Gaudreault et Frédéric Bastien.


Mise à juin

Ce palmarès est réparti en trois groupes de 6 prospect.es. Les traits au graphique illustrent le cheminement des six figurant.es nommé.es du groupe 2. Il.les ont été retenu.es comme personnalités politiques pour leur solde d’abonné.es à vie par Facebook, mérité lors d’un clic j’aime à leur page ou une demande à ne que suivre.

L’idée est de mettre des beu.es devant la charrue interdépendance du Québec. Pour parler comme Michel Bergeron, dans mon livre à moi, l’indépendance est le moyen, l’interdépendance la fin. Peut-être aussi dans le livre d’Yves-François Blanchet, «Je suis convaincu de la pertinence de la souveraineté du Québec. Elle n’est pas une fin, mais un moyen.».

Référence.

Ce mois-ci, en vert proche fluorescent, Amir Khadir continue de se distancer confortablement de Philippe Couillard en rouge et de Jean-François Lisée en bleu, côte à côte dirait Pierre Houde, qu’on ne voit pas ici chanterait Félix Leclerc. J’ai bien écrit distancer et non distancier, il y a une différence au dictionnaire.

Loin derrière, une dizaine de milliers d’abonné.es, les foules d’internautes amouraché.es de Catherine Fournier ou de Véronique Hivon se livrent une lutte intense dirait l’autre Catherine; Dorion.

Peu d’internautes se rappellent qu’à l’occasion de son départ du PQ en mars 2019 comme le montre la montée du trait jaune à gauche de la photo de Moutarde, c’est le nom du bolide, et de la jolie poupée achetée dans un marché aux puces dont j’ignore le nom, ce n’est pas la vraie Barbie, Catherine s’était démarquée de Véronique. Paul Houde, sors de ce corps !

Une dizaine d’autres milliers d’abonné.es plus bas, la foule d’admirateur.es de Sol Zanetti, 235, grossie un peu plus lentement que celles des précédentes personnalités politiques féminines aurait dit le regretté Jacques Fauteux mais beaucoup plus rapidement que les vétérans plafonnant en tête Couillard en recul, -47 et Lisée, -45 mais pas Khadir, 243.

À demain pour le groupe 3.

P.S. Moutarde était une charmante participante compétitive aux Bonnes fêtes du zodiaque, un regretté championnat de vélauto.

Mise à mai.

Des trois ex-chefs de parti en confrontation serrée en tête de figure, depuis mars 2019 Amir Khadir est passé un an plus tard de troisième à premier; je dirais Covid-19. À 48 129 abonné.es, il est très distant de Françoise David sixième et dernière du groupe 1 à 54 480. Il ne pourrait la rejoindre que dans plusieurs années au fur et à mesure que des sondages Léger exposeraient que 55 % des Québécois veulent que le Québec devienne une république pour graduer membre des Nations unies. Le territoire actuel canadien obtiendrait un deuxième droit de vote au sein de l’ONU. J’espère que nos nouveaux voisins seraient fiers de nous pour cet exploit.

Au centre, Catherine Fournier est à distance sécuritaire de Véronique Hivon à 35 012 unités d’altitude mais cette cinquième s’en approche de 253 ce qui la situe à 33 232. Si elles maintenaient leurs rythmes respectifs, le dépassement se produirait deux trois mois après que le PQ aura un ou une nouvel.le chef.fe.

À 23 814 abonné.es, Sol Zanetti qui s’en approchait d’octobre 2019 à février 2022, s’en distancie depuis la Covid-19. Sa plus proche collègue politicienne concurrente du groupe 3 est maintenant Dominique Anglade la nouvelle chef du PLQ; elle a rapidement doublé et délogé de la tête ce mois-ci Paul St-Pierre Plamondon, candidat à l’élection à la chefferie du PQ relancée cette semaine par son président et nouveau président de leur (notre) conférence de coordination, Dieudonné Ella Oyono.

Mise à avril.

Chez les 3 vétérans qui mènent, la nouvelle en avril est qu’Amir Khadir gagne 1033 alors que Couillard en perd 39 et Lisée 35. Ce gain est impressionnant, magistral ! Les pertes sont d’ordre habituel.

Du coup, il double d’abord Jean-François Lisée qui se retrouve troisième à 46 869 abonné.es fin avril puis Philippe Couillard à 46 976. Amir prend la tête de ce groupe 2 de prospect.es pour une éventuelle République fédérale et plurinationale du Québec, si le Peuple le veut n’aurait pas ajouté Édouard Carpentier de regrettée mémoire, avec 47 588 internautes. Les dépassements se sont produits entre le 21 et le 28 avril, Lisée d’abord, Couillard ensuite. Bravo Amir !

Il lui reste tout de même des milliers d’abonné.es à se mériter pour accéder au groupe 1 où la dernière prospecte, Françoise David traîne avec 54 482 abonné.es. François Legault y trône à 462 320 pour s’être fait 141 434 abonné.es en avril après 224 392 en mars. Viennent ensuite à cette enivrante course fictive Catherine Dorion à 102 050, Guy Nantel à 86 236, Manon Massé à 64 374 et Gabriel Nadeau-Dubois à 58 369.

Les prospect.es suivantes, Catherine Fournier à 34 570 et Véronique Hivon à 32 537 gardent le rangement mais Véronique gagne quelque 42 points. On ne se rappelle pas qu’à la suite de son retrait du PQ, Catherine, dans la boite de vitesse de Véronique avait obtenu une foule d’abonné.es en mars 2019. Vous pouvez très bien le voir au graphique.

Sol Zanetti complète le sextuor à distance considérable malgré que depuis décembre 2018, ce politicien relativement récent est le pressenti qui a obtenu le plus de nouvel.les abonné.es depuis décembre 2018.

Sauf erreurs.

Vive un Québec libre ! … de Covid

—————–

Mise à mois de mars le 1 avril.

Deuxième groupe de prospect.es pour une possible campagne électorale vers 2030 disons à la présidence d’une république du Québec, pourquoi pas fédérale et plurinationale.

Tracé évolutif selon le solde des abonné.es à leur page Facebook.

Sol Zanetti gagne de l’altitude sur Véronique Hivon et Catherine Fournier s’en éloigne en avant. Inhabituel, le vétéran Amir Khadir reprend de l’altitude.

Les prospect.es du groupe 3 sont tou.tes sous les 16 000 abonné.es mais Geneviève Guilbault a beaucoup progressé en mars. Yves-François Blanchet a connu un fort automne.

Mise à mois de février le 1 mars.

Véronique Hivon et Sol Zanetti se distinguent ce mois-ci.

En janvier, encore Zanetti avec 339 abonné.es de plus contre 319 pour Plamondon avec son entrée dans la course à la chefferie du PQ. Au centre, c’est aussi serré entre Catherine Fournier et Véronique Hivon. En tête, les charmé.es à la page chutent de 42 à celle d’émir Khadir et de 99 à celle de Jean-François Lisée. Il perd 9 place sur Philippe Couillard dernier devant au groupe 1 alors qu’Amir en gagne 48.

—————-

Dans une course que j’imagine à la présidence d’une république plurinationale du Québec, l’année 2019 a été celle de Sol Zanetti en groupe 2. Je mets des boeu/ves devant une charrue de l’interdépendance. Fournier devance toujours Hivon.

Voici un graphique au 31 octobre du solde d’abonné.es à la page Facebook de personnalités politiques du Québec, groupe 2. (Dans l’idée d’une éventuelle course à la présidence d’une éventuelle République plurinationale du Québec) 

À travers un calme plat, Sol Zanetti prend constamment de l’altitude et particulièrement en octobre.

——————

Rafraichissement à septembre 2019.

Avertissement. Si un.e passant.e, un.e survenant.e, à une page quelconque de ce blogue détecte une erreur de quelque nature que ce soit, je lui serai reconnaissant de me le signaler en commentaire.

Dans cet état d’esprit affectif, émotif et cognitif de l’idée de la communication, je publierai son nom dans une page de remerciements si telle est sa volonté. L’avenir compte sur les volontaires.

Avant et après l’élection d’octobre 2018

Dans ce tableau, les nombres dans la première colonne sont ceux de aiment ça et ceux dans la cinquième ceux de suivent ce lieu.



Dans ce tableau, les nombres dans la première colonne sont ceux de aiment ça et ceux dans la cinquième ceux de suivent ce lieu.

Dans ce tableau, les nombres dans la première colonne sont ceux de suivent ce lieu et ceux dans la cinquième ceux de aiment ça.

Dans ce tableau, les nombres dans la première colonne sont ceux de aiment ça et ceux dans la cinquième ceux de suivent ce lieu.

Dans ce tableau, les nombres dans la première colonne sont ceux de aiment ça et ceux dans la cinquième ceux de suivent ce lieu.

Exprimez-vous

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s