Numériseur chefferie PQ 2020.

En mode interactif, la version du formulaire présenté hier en bleu et vert pour exprimer, numériser, partager et synthétiser des connaissances, des affections et des réflexions, aurait plutôt l’air à l’écran de l’image jointe. Choix de couleurs pascales à l’étude.

À son aise, si elle prend plaisir à l’expérience, un.e volontaire peut exposer  clairement et brièvement sa position à l’égard de la prospective envisagée, qui pour président.e vers 2030. Elle n’a qu’à coder ses réponses en numéro de rangée suivi de g, d ou = comme par exemple ceci si elle ne sait pas du tout : 1=, 2=, 3=, 4=, 5= et 6=. Ou tout simplement ======. 

Pour partager, mettre en commentaire et j’y répondrai pour l’exemple exposé par 25, 25, 25 et 25 sans aide d’algorithme.

En sus à droite, photo de brique bricolée paréidolique.


«Notre action politique se concentrera sur la fondation d’un pays, non pas sur la gestion ordinaire d’une province.» Parti Québécois, nouveaux statuts, extrait de la déclaration de principe de novembre 2019.

Pour la deuxième fois de son histoire, du 5 au 9 octobre prochain, seconde vague ou pas de Covid-19, les membres et sympathisant.es du PQ éliront sa chefferie au moyen d’un mode de scrutin préférentiel. En octobre 2016 sous cette formule, les membres seulement avait élu au deuxième tour avec l’aide des deuxième et troisième choix à Paul St-Pierre Plamondon, Jean-François Lisée.

Étant donné le nombre des candidats, il me semble peu probable que l’élu le soit dès un premier décompte. Dans ce cas, les électeur.es qui se seront donné.es la peine et le plaisir de voter un deuxième et un troisième choix auront une deuxième et une troisième chance d’être un.e de la majorité au consentement mutuel d’avance.

Pour numériser ses préférences, j’ai conçu sans l’aide évidente du St-Esprit mais certainement celle de Thomas L. Saaty, un formulaire mathématique qui permet d’exprimer, de compiler, de mettre en commun moyennant disponibilité et générosité des connaissances, des affections et de l’intelligence.

L’image offerte en est un exemplaire. Il permet de comparer les 4 candidats par paire, six fois, en regard d’une cible, ici le meilleur de 4 candidats pour recruter à la fondation d’un pays 55% d’électeur.es Québécois.es, un jour à la fois.

La compilation se fait en additionnant les nombres entiers ou fractionnaires par rangées; ces sommes sont elles-mêmes cumulées puis divisées par cette nouvelle somme. Le résultat est un vecteur de pourcentage. L’instrument permet ainsi de mesurer et répartir 100 points d’estime entre les candidats.

Des volontaires peuvent alors numériser, compiler, partager leur façon de voir, changer d’avis et en arriver à un consentement mutuel chiffré. Pour en faciliter l’usage, une version interactive de ce formulaire est en développement. Le présent formulaire est de nature pédagogique plus q’utilitaire.

Exprimez-vous

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s