Voter est un …

La loi électorale du Québec établit qu’à une élection générale, la ou le chef du deuxième parti qui fait élire le plus de député.es devient chef de l’opposition officielle; la chefferie du parti au PQ plutôt que la ou le chef j’imagine depuis novembre 2019.

L’élection de 2018 a démontré qu’une trentaine de circonscriptions étaient imprenables au PLQ par une CAQ à son meilleur; imprenables maintenant à la CAQ par le PQ en 2022 avec le taux de satisfaction révélé par le dernier Léger, une cinqantaine je dirais.

Imprenable au PLQ par le PQ, celle de 2014 en expose une cinquantaine; Il n’est pas raisonnable de penser que le candidat qui sera élu le 9 octobre prochain à la chefferie du PQ obtiendra le mandat de former le gouvernement en 2022. Le mieux à viser est de former l’opposition officielle.

Dans ce contexte et compte tenu que nous bénéficierons d’un mode de scrutin préférentiel à cette prochaine où nous pourrons voter pour trois candidats, j’ai préparé une grille de comparaisons par paire. Un.e électeur.e qui la complète peut apprendre combien sur 100 points il.le en accorde à chaque candidat comme éventuel chef de l’opposition officielle, soit à Frédéric Bastien, Guy Nantel, Sylvain Gaudreault et Paul St-Pierre Plamondon et voter en conséquence.

Dispositif numérique de mise en évidence et commun de connaissances, d’intelligences et d’affections. Première révision, 19 mai.

Liberal for Ever.


1 – En première comparaison, j’ai mis un x du côté droit sous 5 plutôt que 9 en choix de privilège parce que le droit constitutionnel de voter est retiré aux moins de 18 ans; voter devient un privilège pour les plus de 18 ans, environ 80 % de la population.

2 – Je ne me fais pas un devoir de voter; je vais voter si ça me fait plaisir ou pour faire plaisir.

3 – Je ne me fais un plaisir en allant voter plutôt que de me prévaloir d’un droit.

4 – Privilège, j’ai plus que 18 ans. Je ne m’en fais pas un devoir. je sais très bien qu’à une élection provinciale et davantage à une fédérale, mon vote ne changera rien. Si par hasard, au premier comptage mon vote éviterait une égalité, il y aurait recomptage. Je doute qu’alors, mon vote éviterait encore une égalité.

5 – x sous le 5, plutôt un privilège qu’un droit, nullement un devoir.

6 – Je m’acquitte plutôt d’un privilège que procure un plaisir en allant voter sachant bien que mon vote ne changera rien. Tout le plaisir est dans le suivi de la campagne électorale et d’y promouvoir mes intérêts.

Résultats :

privilège 55

plaisir 29

droit 12

devoir 4

Suite à cette révision, voter passe de plaisir 56, privilège 25, droit 14 et devoir 5 à privilège 55, plaisir 29, droit 12 et devoir 4.

—————————

Première publication

Dispositif de mise en commun d’affectivité et d’intelligence.

J’ai effectué deux fois; voici ce que je pense de ce qu’est voter en regard des 4 possibilités suivantes :

plaisir 62 – 56

droit 22 – 14

privilège 11 – 25

devoir 5 – 5

Il est clair ici que pour moi, voter est d’abord un plaisir. Je préciserais trouver pour qu’y voter. Me rendre au bureau de votation pour le faire, une obligation grégaire.

Entre droit et privilège, c’est moins clair.

Autre exemple de grille à comparer

Exprimez-vous

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s